Conservation de la faune :

    Tranquillité de la faune (loi, art. 7)

    Art. 2.
    Il est interdit d'importuner de quelque manière que ce soit la faune sauvage. Une autorisation de la Conservation de la faune est nécessaire pour tout travail, aménagement ou manifestation susceptible de déranger la faune. Les travaux forestiers et agricoles et les cas de nécessité sont réservés.

    Observation de la faune (loi, art. 7)

    Art. 3.
    L'usage de lampes, phares, projecteurs ou flashes, appareils de vision nocturne et appareils de reproduction de son pour observer, traquer ou photographier de nuit les animaux sauvages ou rechercher leurs empreintes est interdit.


    L'utilité d'un piège photographique :

    Le piège photographique s'utilise généralement pour le repérage. Il sert à transmettre différentes indications sur les heures durant lesquelles les animaux se déplacent - les heures de nourrissage - les habitudes etc. En bref, il peut être utilisé dans de nombreuses situations. Fixé contre un arbre, au sol ou à tout autre support, le piège photo peut être placé à un endroit stratégique durant plusieurs semaines; il se déclenchera chaque fois qu'un animal passera à proximité.

    Le fonctionnement :

    Il varie selon la technique de déclenchement utilisée. Le boîtier peut être fixé sur un trépied, au sol, contre un arbre ou sur une branche. Le piège longue durée sera installé pour une durée de 3 à 4 semaines et sera alimenté avec une batterie 12v de 7 A/h ou un chargeur à piles. Le système tient compte de la luminosité naturelle et permet des déclenchements de jour comme de nuit. Une combinaison possible, infrarouge et ultrason permet d'éviter des déclenchements intempestifs notamment à cause des changements de temps (soleil ou orages). A chaque fois qu'un animal ou tout autre sujet franchit le rayon infrarouge, s'inscrivent sur le négatif la date et l'heure de la prise de vue grâce au dos dateur situé dans l'appareil photo.

    De quoi peut se composer un piège photographique longue durée :

    On trouve, dans les commerces spécialisés, quelques modèles de pièges photographiques. Toutefois, le photographe professionnel aura le plus souvent recours à son expérience et fabriquera lui-même son matériel, selon ses besoins.

    Les composants d'un piège photo longue durée :

    1 Boîtier étanche (contenant)
    1 Appareil compact avec flash et dos dateur
    1 Détecteur IR avec ou sans détecteur d'ultrasons
    1 Boîtier d'alimentation externe

     Le principe (model Jama) :

       

    1) Détecteur IR  & hyperfréquences.
    2) Appareil compact muni d'un flash et dos dateur
    3) Réglage cellule jour / nuit

     Les composants :

     

     

    Le résultat :

    Prises de vues avec le système JAMA : (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

    img007 copie.jpg (44183 octets)    55546625A.jpg (28112 octets)    55546617A.jpg (36209 octets)    9938612.jpg (58472 octets)    

    Prises de vues avec le système CAM TRAKKER  USA : (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

        piege1chevreuil1.jpg (54460 octets)

    Le prix :

    Il varie selon le fabricant et surtout de par la complexité de ses composants. Le prix minimum pour un piège longue durée est de d'environ 500.- Sfr. et peut s'élever jusqu' à 1500.- Sfr.

    New Bushnell Trail Scout pour en savoir plus cliquer ici ... square22_green.gif

         FEATURES :
VGA resolution images
Day / night / 24 hour modes
Large incandescent flash
3 image delay settings
32MB SD card included
Low battery indicator
Event counter
3-Button interface
Passive infrared sensor w/60 ft. range to a deer.
Oversized camera flash reaches out to 30 feet
Record still images or 15 second movie clips
Built-in four level security system
Easy toggle switch system

 

      Où acheter un piège photographique ?

 


    Quel model choisir ?

    Bien que les trois concepteurs mentionnés ci-dessus utilisent pratiquement la même technique, il existe quelques différences.

    Le model Américain "Camtrakker" utilise un boîtier plastique moulé au couleurs camouflage et parfaitement étanche. Une petite vitre située sur le couvercle permet de visualiser le nombres de déclenchements effectués.

    Les points forts :

  1. La taille réduite de l'ensemble du système.
  2. L'alimentation compacte du boîtier, puisque les 4 piles LR14 de 1,5v. réunies à l'intérieur suffisent à alimenter l'appareil photo et le reste du système.
  3. Une led test, permet de contrôler l'activation du système une fois celui-ci mis en place, un intérupteur situé sur le côté du boîtier permet la mise sous tension du piège photo.
  4. Le rail de fixation situé au dos du boîtier permet d'adapter facilement un moyen d'encrage.
  5. L'appareil photo "compact" situé à l'intérieur permet de dater heure, jour, mois, année pour de chaque prise de vue.
  6. Lors de la commande d'un boîtier, il est possible de choisir le type d'appareil photo qui sera monté à l'intérieur, soit un appareil standard "argentique" ou un appareil "numérique" ce dernier choix étant plus coûteux.
  7. Les différents réglages jour/nuit, la sensibilité et les minutages sont faciles à utiliser.
  8. Le système permet des déclenchements en situation optimum jusqu'à 25 m environ.

    Les points faibles :

  1. Le système fonctionne par ultrasons, ce qui peut être gênant selon l'espèce à photographier.
  2. Le prix.


model Camtrakker USA


 

    Le model Français fabriqué par "Jama" utilise un boîtier PVC étanche muni d'un couvercle translucide maintenu par six vis.

    Les points forts :

  1. Le prix.
  2. Les déclenchements s'effectuent par capteur infrarouge d'une portée d'environ 13 mètres.
  3. Les réglages jour/nuit sont simples et facilement accessibles.
  4. Les points faibles :

  1. La taille du boîtier.
  2. Le principe d'alimentation, le boîtier fonctionnant en 12V. doit être alimenté par une source extérieure , l'appareil photo à l'intérieur du boîtier doit également être alimenté par deux piles de 1,5V de type AA LR6.
  3. De nuit, lors du déclenchement du flash des effets de brillance dus à la réverbération sur le couvercle peuvent apparaître sur les images.
  4. Aucune fixation n'est prévue sur le boîtier.
  5. Aucune possibilité d'effectuer un test de contrôle pour le fonctionnement du piège.
  6. Pour le piège développé par Band-Genossenschaft à Berne cliquer sur le lien ci-dessous ...

    Particularité du piège-photographique développé par Band-Genossenschaft à Berne


    Avec quelques connaissances, il peut être relativement facile de fabriquer soi-même son piège photographique. Ceci, a pour avantage d'obtenir un piège photo à ses besoins en choisissant la manière dont il va se déclencher.

     

    Le piège ci-dessus fonctionne avec tous les modèles d'appareils réflex Canon EOS.

    Les composants sont installés dans un boîtier plastique étanche à quatre vis quart de tour.
    Le tout peut être fixé sur n'importe quel support grâce à un pas de vis 1/4_quot.css; situé sous le piège.
    Les intérupteurs situés sur le côté du boîtier commandent la mise sous tension du système et la désactivation de la led test du dispositif. Le piège photo se déclenche grâce à un récepteur infrarouge de 15° d'une portée maximale de 13 mètres, il est alimenté par un bloc de 8 piles de type LR6 de 1,5 V situé dans un compartiment à l'intérieur du boîtier.
    Une sortie avec prise Jack stéréo permet la liaison avec le boîtier réflex.

    La liaison entre l'appareil photo et le piège s'effectue avec les moyens de transition suivants :

  • Câble de liaison EOS standard de 1,50 m - 3 m - ou 10 m  
  • Câble de liaison à longueur sur mesure selon les besoins
  • Avec la télécommande infrarouge combinée jusqu'à 4 boîtiers
  • Avec une télécommande radio longue portée

 Adresses utiles pour l'achat de composants :

 

 Conrad Electronic - Schweiz          Retour à la page du Groupe Distrelec